Pour l’achat d’un riad à Marrakech, demandez le must de la location au Maroc, demandez Gestimar-immobilier.

gest2.jpg
Si vous voulez vous installez dans ce pays magnifique et effectuer l’achat d’un riad à Marrakech,  cette agence spécialisée dans la gestion immobilière saura vous piloter avec dextérité.
Oui, sans aucun doute, la Marocaine de Gestion Immobilière est le partenaire qu’il vous faut pour acheter le riad de vos rêves à Marrakech.  Grâce à son expérience, son dynamisme et son sérieux, Gestimar-immobilier vous aidera à éviter les écueils que rencontre bon nombre de promoteurs !

L’investissement  immobilier au Maroc

Pour une meilleure circonscription des mouvements investissements de capitaux à l’intérieur de ses frontières, l’Etat du Maroc a établi certaines règles en charte. C’est ainsi que, pour toute transaction effectuée, une déclaration doit être faite à l’Office des Changes, par l’intermédiaire d’un notaire, afin que l’office puisse profiter de la valeur qui se rapporte aux fonds rapatriés en cas de revente. Il est conseiller de posséder un compte bancaire en dirhams convertibles pour pouvoir rétablir l’investissement effectué et faire des transferts avec les fruits obtenus.

La fiscalité au Maroc est très attractive. En effet, le pays offre des facilités fiscales au français grâce à une convention passée entre les deux pays et qui exclut une imposition double. Ces facilités concernent notamment l’imposition sur le revenu des personnes retraitées, l’exonération des plus-values, et les revenus locatifs.
D’autre part, les droits et droits dus par l’acquéreur varient selon la nature juridique du bien et ses modalités d’utilisation. De plus, il existe trois types de taxes post acquisition qui s’imposent au Maroc : la taxe d’édilité s’élevant à 10% de la valeur locative annuelle de l’habitat et pouvant bénéficier d’un rabattement de 75% s’il s’agit du domicile principal de l’acquéreur, le revenu foncier ou encore impôt sur le revenu, qui visent les locations, et enfin la taxe sur le profit immobilier, qui est la différence entre le prix de vente et le prix d’achat diminué des frais de vente, et augmenté des frais d’achat, des dépenses d’investissement réalisées et des intérêts payés..

Mais il est impératif de prendre certaines précautions pour la réussite de son investissement : se faire aider d’un agent reconnu et qui connaît bien le décor immobilier local, ouvrir un compte en dirhams convertibles, pour les mouvements des fonds, qu’il faut notifier à l’Office des Changes par courrier et enfin, passer par les services sécuritaires d’un notaire pour l’acquisition du bien.

Laisser un commentaire