Investir à Marrakech ou à Casablanca, pourquoi pas dans le recyclage du papier ?

Vous éprouvez le besoin d’ investir à Marrakech qui plus est une ville séduisante. Atlas Immobilier est l’AS qui vous accompagne dans la mise en place de n’importe quel chantier au Maroc. Ainsi, vous n’avez plus de soucis à vous faire, cette agence immobilière vous offre une place dans le monde de l’immobilier au Maroc.

Il n’y a pas que l’immobilier qui peut faire l’objet d’un investissement au Maroc et il n’y a pas que Marrakech dans ce pays où on peut faire de bonnes affaires, alors qu’à Casablanca par exemple le recyclage de papier est un secteur pérennisé.

Investir dans le recyclage du papier au Maroc, un avantage pour l’économie

Bien qu’il y ait juste 30% des 500 000 tonnes de papier consommées par an au Maroc qui sont recyclées, le recyclage du papier n’en est pourtant pas à ses débuts au Maroc. Contrairement aux idées reçues, le Royaume a été précurseur en la matière. L’un des plus gros opérateurs marocains, la Compagnie marocaine des cartons et des papiers (CMCP) en est une preuve quand on sait que cette dernière assure actuellement 90% de sa production de 120 000 tonnes de papier et carton par an via la récupération de vieux cartons et papiers, de chutes des imprimeries.

Le Maroc produit du papier de qualité qui répond aux normes internationale. Toutefois, il ne suffit pas de produire de la qualité, il faut arriver à satisfaire les besoins de la population en matière de papier. Alors, un pays presque pas forestier comme l’est la Maroc ne peut donc pas se limiter à collecter que 30% du papier dont il se sert, or le recyclage représente un atout évident pour l’économie nationale. 30%, c’est assez insuffisant, car au Maroc en plus des 3000 à 5000 récupérateurs qui exercent dans tout le pays dont la moitié est installée à Casablanca, les comparateurs, grossistes et les industriels prennent valablement le relais entraînant ainsi une réutilisation diverses de la matière (papier, carton pour emballage, papier hygiénique, carton pour les œufs…).

Ainsi, au Maroc la collecte de papier s’organise au plus bas niveau. Dans cette catégorie il existe plusieurs opérateurs ou récupérateurs. A Casablanca, on compterait entre 1500 et 2000 récupérateurs qui interviennent dans les administrations, les sociétés, chez de gros consommateurs de papier et les vendeurs de pièces détachées. La plupart de ces derniers vont de 6h30 à 20h pour tout récupérer, sauf du plastique. Par conséquent, un récupérateur ambulant peut rassembler entre 100 kg et 150kg de papier par jour.

http://www.atlasimmobilier.com/

Laisser un commentaire