Faire de l’écotourisme à Marrakech

1
L’éco tourisme n’est pas une nouvelle tendance mais plutôt une remise en question profonde au vu de certains comportements désobligeants que la plupart des personnes en visite dans un pays étranger en l’occurrence ceux qui font du tourisme à Marrakech adoptent. C’est une forme de tourisme responsable qui s’approche du tourisme de la nature ou du tourisme vert ou encore du tourisme rural. Mais malgré les similitudes avec ses autres expressions il n’en demeure pas moins que pour que l’on puisse parler d’écotourisme il faudrait que l’activité touristique puisse contribuer à la protection de l’environnement. Les retombées issues de cette activité doivent être équitable et redistribuées aux populations locales pour qu’ils puissent améliorer leur bien être.

A Marrakech faire de l’écotourisme nécessite une participation active des populations locales, car sans un engagement de leur part qu’il soit concret ou pas l’activité touristique pourrait les nuire sur la durée. Les opérateurs économiques de la région jouent un rôle primordial dans les actions de protection de la faune et de la nature en sensibilisant les touristes sur la biodiversité, ce faisant ils récoltent les fruits de l’activité touristique. Les touristes devraient donc faire en sorte de limiter les activités qui n’apportent rien aux populations locales et qui peuvent dégrader sérieusement leur environnement. Ils ne devraient pas considérer la nature comme leur terrais de jeu et un endroit uniquement réservé pour la pratique d’activité sportive comme le quad au Maroc http://www.dunesdeserts.com/, le 4×4 ou même du VTT sans respect des règles strictes. L’éco touriste devrait plutôt privilégier les zones rurales c’est-à-dire les zones à fort potentiel agricoles. Cela à l’avantage d’apporter un complément de ressources aux villageois cela pourra dans le long terme limiter l’exode rural et valoriser les produits du terroir.

Les touristes devraient aussi être soucieux de leur empreinte écologique sur la biodiversité Marocaine. Vu qu’ils sont amenés à utiliser des moyens de transport qui émettent beaucoup de CO2 dans la nature, ces derniers doivent s’efforcer de le réduire en limitant au maximum les déplacements surtout les voyages en avions ou alors en essayant de les compenser. De nombreux projets d’empêcher la prolifération de CO2 sont en court à Marrakech mais ils se heurtent souvent au problème que l’on rencontre dans les pays émergents : le besoin de créer rapidement des emplois est prioritaire sur les considérations écologiques malgré le fait qu’elles soient réelles et sincères. Il appartient donc au touriste d’œuvrer pour donner une valeur touristique à la biodiversité et lutter contre la standardisation touristique.

L’éco touriste se doit donc d’adopter un comportement responsable avec la ville de Marrakech. Dans le domaine des déchets il doit veiller à ne pas les jeter n’importe où au vu du grave problème dont la ville de Marrakech est confrontée avec l’accumulation de déchets non bio dégradables qui polluent les sites naturel et à la longue feront fuir les visiteurs et c’est l’image du pays qui sera affectée. Le touriste devra privilégier les produits naturels au lieu des produits avec des emballages individuels de confiserie, biscuit. Il devra prendre des produits qui ne laisse pas de s’il organise un pique nique c’est-à-dire du pain, de la pâtisserie, des fruits secs tels que les dattes, les abricots, les figues et du raisin. Mais si vous utilisez des produits industriels pensez quand même à les ramener dans les endroits ou les déchets sont traités.

Laisser un commentaire